Forêt de Boucheville




La forêt de Boucheville est située à l'ouest du Fenouillèdes, autour des villages de Rabouillet, Fenouillet et Vira. Elle est fréquentée, entre autre, par l'isard, le chevreuil et le sanglier.

Elle présente la particularité de se trouver à la croisée de trois influences climatiques : atlantique comme en témoignent les nombreux hêtres, méditerranéen avec la présence des chênes verts et le climat montagnard avec ses hauts sapins.

Pendant longtemps la forêt a été exploitée pour le charbon.
Les troncs étaient également descendus jusqu'à Caudiès de Fenouillèdes sur la rivière Boulzane où ils étaient assemblés en radeaux pour descendre dans la plaine et la côte par flottage. Ils servaient à la construction de charpentes.

*****

Petite randonnée champêtre pour cette sortie. Une balade en forêt inspire au calme et ce sera le cas puisque nous ne rencontrerons personne durant ces 2h passées en pleine nature.

Le temps a décidé de se jouer de nous car avant d'arriver sur le site le soleil est de la partie mais plus nous nous rapprochons de notre point d'arrivée, plus un gros nuage menaçant est visible juste au dessus.
La forêt sous la pluie a aussi ses charmes..

Notre balade commence par traverser le petit village de Vira. Je profite du rayon de soleil pour prendre les photos car le nuage menaçant se rapproche rapidement.









Nous montons à travers les chênes verts pour arriver à un point de vue sur les Fenouillèdes


Ca y est la pluie arrive sur nous, un bel arc en ciel nous fait un signe


La forêt change, nous voici au milieu de pins, l'enchevêtrement des branches mortes font penser à une jungle de lianes.


Après la grimpette et la traversée de pinède nous voici sur un large chemin plat. Seul un petit oiseau fait entendre sa voix parmi le bruissement des feuilles des arbres dans le vent.


les couleurs magiques de l'automne

Une belle hêtraie nous ouvre son monde, bordant un petit ru


La boucle est presque bouclée, le village pointe le bout de son nez



Après 2h de marche tranquille nous voici à nouveau au pied du village.



Cette balade au milieu des différentes essences d'arbres, des feuilles mortes, l'odeur de la terre humide fait vraiment du bien et donne une sensation de plein d'énergie et de quiétude.

Nous avons suivi la balise jaune pour cette randonnée accessible à tous.



Si vous passez par ces lieux merci de toujours les respecter et prendre soin de ne pas les détériorer ainsi vos enfants pourront également les découvrir dans le futur

autour de Rodès



Histoire

Rodès, construit sous l'époque médiévale, faisait partie d'une commune qui regroupait en tout quatre villages: Croses, Conohétes, Ropidera et Rodès. Croses possédait une église dédiée à Saint Miquel. Entre le XIIIe siècle et le XIVe siècle, un regroupement de population s'est produit à cause des guerres de Majorque et aux épidémies de peste en 1348. Rodès disposait d'un hôpital des pauvres. Le nom de Rodès proviendrait de "Roda" qui signifie la roue du moulin en catalan. 

source : ville-rodes.fr





Avant de monter vers la carrière, un petit tour le long de la Têt vers les gorges de la Guillera
















Nous reprenons le chemin qui mène à l'ancienne carrière.



la Têt
Plus nous prenons de la hauteur, plus la vue sur les gorges et la Tet impressionne et émerveille



Les montagnes du Conflent et à droite le canigo

L'ancienne carrière de granite

Avec l'implantation d'une carrière de granite en 1915, le petit village de Rodès va devenir pendant 20 ans une véritable petite ville industrielle débordante de vie et d'animation. Le gisement de granite de Rodès, d'une qualité exceptionnelle, est exploité dés 1915 pour paver les rues des grandes villes (Perpignan, Toulouse, Sète, Marseille...), empierrer et macadamiser les routes. Mais la mort de cette dernière est liée au goudronnage des routes à partir de 1930. Fermée juste avant la guerre, la carrière a laissée des traces importantes sur le territoire de Rodès. 


entrée de la carrière


Dans ce cirque, creusé lors de l'activité de la carrière, un festival de jazz est organisé chaque année.

En effet on a pu tester l’acoustique, belle réverb' !
traces résiduelles de l'activité minière


Nous continuons sur l'ancien chemin de Montalba



En contre bas Ille sur Têt

Nous marchons maintenant sur le plateau, où de nombreux rochers semblent avoir été posé ça et là par on ne sait qu'elle force. Peut-être un ancien glacier ? Certains rochers comportent des traces qui pourrait corroborer cette théorie.






Notre balade continue au milieu des genêts et les vignes








Canigo et la retenue d'eau de Vinça


Nous nous dirigeons vers l'ancien village de Ropidéra, abandonné à la fin du Moyen âge.




Eglise St Félix dite "de las Cases".



Quelques vestiges d'anciennes maisons sont visibles parmi la végétation qui a amplement repris la place.


Très belle vue sur le mont Canigo et la retenue d'eau de Vinça





Retour au village après une très belle balade



Balade très agréable sans grosse difficulté mais à éviter en plein été par manque d'ombrage.


Plusieurs circuits de randonnée existent autour de Rodès : http://rodes-ceres.weebly.com






Si vous passez par ces lieux merci de toujours les respecter et prendre soin de ne pas les détériorer ainsi vos enfants pourront également les découvrir dans le futur